Test textiles trekking Columbia :

Qualité et technicité au sommet !

Près de 200 kilomètres sans jours de repos, 23 000 mètres de dénivelé cumulé en direction de l’Everest (retrouvez le récit d'Aline ici), des températures largement négatives... Un trek au Népal ne se prépare pas à la légère et l'équipement est primordial, notamment en ce qui concerne le textile. L'occasion est était donc belle de tester trois produits de la gamme de la marque américaine Columbia. Suivez le guide !

 

Veste Légère OutDry™ Ex Columbia

La nouvelle veste Columbia avec sa technologie OutDry Extreme bénéficie d’une membrane novatrice imperméable et respirante, à l’extérieur ! (et non plus à l’intérieur de la veste). Alors certes, j’étais un peu déconcertée par ma première impression lorsque je l’ai déballée, on a pas l’habitude de ce genre de matière, mais à l’usage, j’apprécie vraiment le culot de la marque d’avoir pris le pari de mettre le goretex de ce côté de la veste. Elle a été une formidable alliée, vraiment légère, elle était toujours à portée de main, dans « la tête » de mon sac de randonnée, toujours prête à être dégainée en cas de coup de vent au détour d’une crête, ou bien lorsque nous étions littéralement dans les nuages. Mention spéciale à la capuche tempête, qui protège vraiment la tête lors des épisodes de fortes pluie.

 

Prix : 199,95 €

Plus de détail sur : columbiasportswear.fr

 

Haut polaire à demi-zip Northern Ground™

Le duo parfait avec la veste de pluie. Quand on marche, on a vite chaud, enfin chaud quand il fait -10° c’est relatif, mais la technologie d’évacuation de la transpiration Omni-WICK™, permet d’être maintenu au sec et au chaud. Pas besoin de plus se couvrir pour randonner. Columbia a vraiment cherché à orienter sa gamme de produit outdoor pour la randonnée et le trek vers des produits qui permettent de faire un effort physique sans être trempé de sueur au bout de quelques minutes. La polaire en Polartec® (84% et 16% élasthanne) est fine, mais très chaude. A l’usage, je pense que j’aurai du opter pour la version veste, car le demi-zip ne permet pas de réguler suffisamment la température, et quand j’ai commencé à avoir trop chaud, je devais complètement l’enlever, alors qu’avec une veste qui s’ouvre complément, j’aurai pu me rafraîchir avec le vent, mais en la gardant un peu plus longtemps.

 

Prix : 99,95 €

Plus de détail sur : columbiasportswear.fr

 

Pantalon Titan Ridge™ II

Un haut niveau de technicité. C’est la première pensée qui me vient pour décrire ce pantalon de randonnée. Il est doux, chaud, flexible. Je l’ai utilisé à partir de Namche Bazaar, soit au-dessus de 3 000 mètres. Il a été mon allié lors des derniers jours avant l’arrivée au Camp de Base de l’Everest. Je partais tôt le matin et la température était aux alentours de -20°. Je n’ai pas eu besoin de sous-couche. La technologie utilisée pour ce produit est l’Omni-Heat™ thermal reflective « de la magie dans un petit point argenté ». La matière du pantalon est respirante avec des petits points argentés qui réfléchissent la chaleur corporelle, ça fait très cosmonaute, mais ça ne se voit pas à l’extérieur. D’ailleurs, le tissu extérieur profite de l’innovation l’Omni-Shield™, qui est déperlant et anti-taches. Après des heures de marche, j’ai juste eu à le secouer pour enlever la poussière qui s’était accumulée surtout autour des jambes. J’ai glissé sur les fesses dans certaines parties glacées et très raides. Je vous garantis qu’il n’y a eu aucune trace et que je suis restée au sec. Je peux même le recommander pour la randonnée en ski en hiver, il s’adapte à toutes les activités dans un environ froid et humide.

 

Prix : 129,99 €

Plus de détail sur : columbiasportswear.f

 

 

 Aline (@fin_aly_running)

 

A lire également :