Hoka One One :

Ludique et dynamique !


Fiche Pratique

Technologies : PRO2Lite™ (semelle intermédiaire double densité : impulsion), RMAT® (semelle extérieure : légèreté), tige maillage TPU sans couture (maintien et tenue)

Drop : 4 mm 

Poids : 235 grammes en 42 2/3 (modèle homme) - 198 grammes, modèle femme

 

 

Conditions de test : entraînement sur piste, route, chemin et séances de côtes

Epreuve de référence selon PRR : le 10 Km

Prix Public 150€



Les chaussures Hoka One One et leurs semelles oversize sont réputées pour leur confort et leur amorti. Mais la marque originaire de Haute-Savoie sait aussi faire dans la légèreté et le dynamisme. La Tracer souvent privilégiée par les athlètes maison est la référence absolue de la marque en terme de course sur route format court. Hoka dispose d’une autre corde à son arc : la Clayton 2. Avec ses 235 grammes le modèle est même une vraie flèche ! « Au premier regard, on pense avoir à faire à une chaussure bien plus lourde, explique Benjamin Malaty, mais une fois en main, au delà du beau design, la légèreté du produit est remarquable ». L’athlète qui a rallié Hoka One One en début d’année résume bien la situation. Le rapport aspect - poids de ce modèle est déroutant. Une fois aux pieds, la Clayton continue de séduire. La chaussure offre de l’espace, le mesh est agréable et l’absence de couture est un plus indéniable. « Le chaussant est hyper confortable » confirme Benjamin Malaty. Et l’amorti cher à la marque dans tout ça ? En l’espèce, c’est Sophie Duarte autre athlète élite qui nous éclaire : « J’apprécie l’amorti de cette chaussure qui apporte une sensation différente. Il génère de la nervosité, de la légèreté mais aussi de la stabilité ». Effectivement, la Clayton 2 a quelque chose de différent. Cette chaussure est très dynamique tout en générant une sensation de sécurité réconfortante. Le drop de 4 millimètres, la semelle incurvée ainsi que l’ajustement médio-pied optimisé génèrent une foulée fluide et efficace. Le modèle présente en plus une flexibilité optimum qui explique également sa vigueur.

 

Des courses et du seuil au programme !


Côté programme, les deux coureurs sont sur la même longueur d’ondes. « J’utilise la Clayton pour mes footing et mes séances au seuil » divulgue Benjamin Malaty. Son homologue féminine précise son approche du modèle : « Je les utilise à l’occasion de mes sorties rapides de tempo run de 6 à 12 kilomètres d’un bloc par exemple ou encore pour des fartlek longs et des footing dynamiques ». La Clayton 2 fait, en effet ,merveille lors des sessions qui allient rythme et enchaînement des kilomètres. Mais la palette du petit bolide créé à Annecy est bien plus large. « Je conseille la Clayton 2 particulièrement aux coureurs qui préparent des courses sur route, du 10km au Marathon, ajoute Sophie Duarte, l’essentiel pour un coureur est de se sentir bien, un amorti dynamique et léger sont des critères primordiaux pour moi ». Celle qui vient de terminer à la 6ème place des 20 Km de Paris précise ses pensées : « Je comprends que les triathlètes fassent de cette chaussure de compétition leur modèle favori car elle leur assure de l’amorti tout en apportant du dynamisme pour le final ». Que ce soit pour boucler un triathlon ou pour s’arracher dans la dernière ligne droite d’un 10k ou d’un semi, la Clayton 2 sera en l’arme idéale. Dynamique, rassurante et ludique ce modèle Hoka One One dispose d’arguments qui en séduiront plus d’un.

 

A lire également :