Test chaussures de randonnée :

Merrell Chameleon Mid 7


Fiche pratique

• Membrane imperméable GORE-TEX® 

• Tige Nubuck, cuir suédé et mesh

• Crochets et œillets métalliques 

• Pare-pierre en caoutchouc 

• Contrefort talon en TPU moulé  

• Assiste plantaire profilée Kinetic Fit™ amovible

• Amorti Merrell air cushion sous le talon 

• Semelle intermédiaire EVA 

• Technologie légère FlexPlate™ 

• Indice de Flex Grade 4

• Semelle extérieure Vibram® TC5+ 

• Crampons 3mm

 

POINTURES FEMME : 35 - 42.5

 

Poids : 816g

 

Prix : 190 €

 

merrell.com/fr


Pas une ampoule ! Le constat est implacable. Près de 200 kilomètres sans jours de repos, 23 000 mètres de dénivelé cumulé au Népal en direction de l’Everest (retrouvez le récit d'Aline ici), beaucoup de pierres, et mes pieds sont nickels. Mes chevilles ont été très bien maintenues, ce qui m’a permis de ne pas me blesser. On passe des heures dans des pierriers, avec les appuis de travers sur les cailloux, et même si parfois la cheville se tord un peu, je n’ai eu aucun problème. 

 

La membrane GORE-TEX® est top !

La membrane imperméable GORE-TEX® est top, on marche dans des ruisseaux, sur la neige ou la glace et les pieds restent toujours au sec tout en étant respirant. Même si les chaussettes sont humides en fin de journée, quand on marche 7h et que les pieds ne sont pas tout blanc et fripés, c’est que ça respire ! Niveau accroche, les semelles en gomme ultrarésistante Vibram apportent une stabilité remarquable. Les crampons de 3mm permettent d’accrocher le terrain varié que l’on randonne (sable, neige, pierres, glaces, terre humide). 

 Aline (@fin_aly_running)

 

 

A lire également :