Saucony Triumph Iso 4 :

Le confort toujours et encore !


Fiche technique

 

  • ISOFIT (ajustement
  • TRI-FLEX (flexibilité)
  • Everun (amorti)
  • Drop : 8mm
  • Poids : 298 grammes

 

Prix : 170 euros

 

 

Saucony.com


La Triumph est un chaussure à part dans la gamme Saucony. Non content d’être un "best seller" le modèle est aussi celui par qui le concept « Isofit » est arrivé. La chaussure a ensuite été contaminée par l’Everun. Un peu au début. A 100 % aujourd’hui. L’ensemble de la semelle de Triumph Iso 4 comprend la technologie qui favorise le dynamisme et l’amorti. Sur cette chaussure, c’est surtout le second aspect que l’on ressent le plus. Ca n’est un secret pour personne la Triumph est  axé sur le confort, toujours et encore. Les années passent la Triumph reste une référence au niveau amorti et stabilité. L’Isofit apporte, de son côté, un ajustement optimum du chaussant. Evidemment cette chaussure ne sera pas l’arme de prédilection pour aller taper un chrono sur 10 bornes mais l’Everun apporte le dynamisme nécessaire pour réaliser des séquences à allure marathon ou semi au milieu d’une sortie en endurance. Côté look, au delà des coloris traditionnel, la marque américaine illustre son slogan « Life is on the Run » par une collection Denim du plus bel effet !

 

Un update couleurs « White Noise » pour les beaux jours !

Et Saucony ne s’est pas arrêté au jeans en sortant cette été la gamme « White Noise ». Cette nouvelle collection puise son inspiration dans les effets positifs que procurent une bonne session de running et célèbre non seulement le sport, mais surtout le running, comme l’une des meilleures façons d’évacuer le stress et les tensions d’une vie active explique t’on au siège de Saucony dans le Massachusetts. La collection White Noise comprend la plupart des modèles techniques les plus populaires de Saucony et le donc la Triumph Iso 4. Saucony reprend la même technologie que pour le modèle ‘‘classiques’’, y compris la semelle EVERUN. Et pour illustrer et expliquer « White Noise », la marque américaine fait appel à la science au Docteur Ben Martynoga, un neuroscientifique britannique, qui explique, que la sensation de liberté procurée par le running est prouvée scientifiquement et non pas simplement par les anecdotes de millions de coureurs dans le monde. ‘‘De nouvelles études ont clairement montré qu’un sport comme le running peut susciter une activitée accrue de différentes parties du cerveau notamment responsables de notre faculté à rester attentif, à se soustraire des distractions, à se vider l’esprit et à s’échapper des bruits qui polluent notre quotidien’’. Depuis le temps qu'on vous le dit : courez !

 



 

A lire également :