Mizuno Wave Sayonara 2



Fiche Pratique

Technologies : U4ic (semelle : poids, solidité)

Wave (Amorti, stabilité)  G3 (semelle : adhérence)

X10 : (Semelle : durabilité)

Drop : 10 mn

Poids : 230 gr (modèle hommes) 190 gr (modèle femmes)

Prix Public : 125 €


mizuno.eu/fr/


Conditions du test : Piste, route, VMA (dont fractionné en côtes), endurance (dont sorties longues)

Compétitions lors du test : 10 Km, Semi-Marathon et Maraton

Epreuve de référence selon PRR : Semi-Marathon

 



 Voici venue la Mizuno Wave Sayonara deuxième du nom. D’entrée de jeu la marque japonaise campe le décor avec un poids plume annoncé (et vérifié) à 230 grammes pour le modèle homme testé par nos soins (190 g pour le modèle femme !!!) et 10 millimètres de drop. Pas de doute permis, c’est le dynamisme qui est recherché. Les séances fractionnées ne font pas peur à la Sayonara 2. Elle est même parfaite pour les répétitions à allure rapide en côte. Mais le tour de force de Mizuno est sans doute d’avoir réussit à allier ce dynamisme à un très bon niveau d’amorti et une stabilité remarquable pour un modèle aussi léger. Du coup on apprécie les sorties longues chaussé de cette Sayonara 2. La légèreté apporte même un plus appréciable une fois que les jambes sont elles un peu lourdes. Côté confort, on aime l’avant spacieux (pas de crainte à avoir en cas de gonflement) et la quasi-absence de coutures. On est donc, avec la Mizuno Wave Soyonara 2, tout proche du 20 sur 20. Petits points qui lui empêchent tout de même d’obtenir la note maximale : un léger manque de flexibilité et une paire de lacets qui nécessitent parfois de mettre le clignotant pour un arrêt laçage. Est-ce le fait qu'ils soient plats qui génère ce phénomène ? En tout cas leur longueur est insuffisante pour effecteur sereinement un double nœud salvateur. À revoir sur l’éventuel millésime numéro 3.

 

Côte look, pas de jaloux : deux modèles pour ces dames (vert/rose et framboise/violette), même traitement pour les hommes puisque au delà du modèle, sobre mais efficace, bleu et noir, testé, il en existe un autre bleu et vert. Une nouvelle panoplie de couleurs est même dans le pipe pour la gamme printemps-été 2015.

 

Avis très positif au final sur cette Mizuno Wave Soyanara 2 qui sait accompagner le (Paris Road) runner dans toute sa gamme d’entraînements, du fractionné, en passant par le Fartlek (y compris sur les chemins stabilisés), à la sortie longue. Côté courses, le semi marathon semble être la distance de prédilection de cette chaussure mais elle sera également à l’aise sur la distance inférieure. Sur marathon, elle pourra même être une alternative au modèle de référence de la marque d’Osaka sur la distance : la Wave Rider, surtout pour les coureurs légers visant une perf s'approchant des 3 heures.

Diaporama :

Crédit Photo : #ParisRoadRunners - La petite ceinture (15eme arrondissement)



Commentaires : 2
  • #2

    Aurélie CuiCui (mardi, 28 juillet 2015 11:14)

    Merci pour cet article... j'aurai bien aimé avoir l'avis d'une femme ;-)

  • #1

    Boris (samedi, 27 juin 2015 12:28)

    Merci pour cet essai convaincant. La version 3 sort bientôt, elles vont devenir mes chaussures de référence pour remplacer temporairement mes Wave Riders pour mes entrainements.


A lire également :

Interview Saucony