Souvenirs De Marathonien par Stéphane Diagana :

"C'est à Londres que j'ai ressenti le plus d'ambiance !"

Stéphane Diagana, ici en compagnie de Benjamin Malaty, sur le stand Kalenji, en marge de la Prom Classic 

 

Ancien champion du monde du 400 mètres haies et du 4 fois cent, consultant athlétisme sur France 2, ambassadeur de Kalenji Running, marathonien... La carte de visite de Stéphane Diagana est complète en matière de sports et tout particulièrement de course à pied. Il est donc l'homme idéal pour inaugurer notre nouvelle rubrique : "Souvenirs De Marathonien". Le premier, le plus rapide, le plus mythique... l'ancien hurdleur évoque ses souvenirs sur 42,195 Km.

Votre premier marathon : New York en 2005 (3h07'40'').

 

Votre dernier marathon : New York en 2013 (3h02'39'').

 

Le plus beau marathon selon vous : Nice-Cannes, pour le paysage. Je l'ai fait en 2008 (2h57'39) et 2009 (2h54'57'').

 

Le plus mythique : Forcément c'est New York.

 

Le meilleur souvenir : Londres (2013, 2h59'15''). C'est le plus bruyant, celui où j'ai ressenti le plus d'ambiance. Je pense que ça n'est pas forcément celui où il y a le plus de public mais comme les rues sont très étroites et les anglais très enthousiastes, ça donne un bruit impressionnant. Par moment, on a une sensation de bourdonnement tellement c'est fort.

 

Votre marathon le plus long : New York, pour mon premier marathon.

 

Votre record sur marathon : 2h54'57'' sur Nice-Cannes en 2009.

 

Votre marathon le plus dur : Londres (2015) et Berlin (2011). Les deux fois, j'ai abandonné, dans un cas comme dans l'autre pour des problèmes de mollet.

 

Le marathon à refaire : Tous ! Et tous ceux que je n'ai pas fait...

 

Le prochain marathon : A l'automne 2016, j'espère en courir un.

Avec quel objectif ? Finir en moins de 3 heures.

 

Le marathon dont vous rêvez : Un marathon en 2h48, soit du 15 Km/h. Donc je dirais Berlin. Car c'est une référence au niveau performance et je ne l'ai jamais fini. Mais courir à cette vitesse sur 42 bornes, je crois que je ne le ferai jamais. Je ne m'entraînerai jamais assez pour ça et puis l'âge commence à peser...

 

Interview de Stéphane Diagana : Le making off

En marge des 10 Km de la Prom Classic, début janvier, Kalenji a organisé le Kalenji Blog Camp. L'idée : réunir une sélection de bloggers européens, à l'occasion de l'épreuve niçoise, pour leur présenter la gamme chaussures 2016 ainsi que les nouveautés technologiques qui l'accompagne. Et pour faire sa promo Kalenji a sorti l'artillerie lourde avec trois de ses ambassadeurs : Julien Bartoli, Benjamin Malaty et Stéphane Diagana. Après s'être présenté, juste après ses deux coéquipiers, dans un anglais impeccable, le double champion du monde laisse la place aux chefs de produit de la marque nordiste. C'est accoudé au bar, un verre de Perrier à la main, qu'il accepte notre sollicitation : "Ca fait un moment que je n'ai pas couru de marathon, lâche-t-il, mais j'ai d'excellents souvenirs de plusieurs d'entre eux. Je vous écoute..." Stéphane Diagana se prête au jeu, appliqué, il se fait préciser certaines questions et fait preuve d'une mémoire sans faille.

A propos de Stéphane Diagana

Stéphane Diagana - 46 ans

 

Palmarès :

  • Champion du monde - 400 mètres haies (1997 - Athènes)
  • Champion du monde - 4 x 400 mètres (2003 - Paris)
  • Champion d'Europe - 400 mètres haies (2002 - Munich)

Consultant - Ambassadeur :

  • France 2 - Athlétisme
  • Kalenji (équipement running)
  • Sporteus de Lactel (boisson de récupération)

Crédit Photo : ParisRoadRunners.fr


Commentaires : 0

A lire également :