Eco Trail 80 Km, Sylvaine Cussot (Team Asics) :

"Comme chaque année, le plateau sera relevé..."

Après une lutte acharnée avec Badia El Hariri, Sylvaine Cussot avait finalement du se contenter de la deuxième place au premier étage de la Tour Eiffel l'an dernier. Des trois compétitrices ayant atteint le podium du 80 Km de l'Eco Trail 2015, Sylvaine Cussot sera la seule au départ cette année. Largement de quoi faire de la coureuse du team Asics la favorite de l'édition 2016 !

Paris Road Runners : Tu étais déjà sur l’Eco Trail l’année dernière, tu sembles apprécier cette course ? 

Sylvaine Cussot : Si tout va bien d'ici là, je m'élancerai pour ma 4ème participation à l'événement le 19 mars prochain en effet ! L'Eco Trail de Paris fait partie des belles classiques du calendrier des trails français selon moi. Et elle est aussi symbolique pour mon homme, qui parvient, chaque année, à réaliser de belles performances (NDLR : Emmanuel Gault, vainqueur des deux dernières éditions) ! C'est lui qui m'a fait découvrir l'événement en 2013, il n'a pas eu trop de mal à me convaincre d'ailleurs. Et j'ai été séduite ! Le parcours, l'ambiance, le défi d'aller chercher du "vert" et du dénivelé en milieu urbain, le côté symbolique de la capitale et de son arrivée au premier étage de la Tour Eiffel ... Bref, tant de choses qui nous font revenir chaque année ! Et puis c'est vrai qu'on a une affection particulière pour les trails roulants. Alors à Paris, on est servi !

 

PRR : L’arrivée de l’épreuve au 1er étage de la Tour Eiffel a-t-elle une saveur particulière pour toi ?

SC : Bien sûr ! Comme je le disais précédemment, c'est ce qui donne un charme supplémentaire à l'épreuve selon moi. Transformer la fameuse "dernière ligne droite"  en "verticale", c'est déjà peu commun, mais s'attaquer à un monument aussi célèbre que la Tour Eiffel, ça rend cette fin de course encore plus magique ! Je crois que chaque coureur vit quelque chose de vraiment particulier lors de ces dernières minutes de course. L'euphorie prend le dessus sur la souffrance, c'est quelque chose qui se vit et ne se raconte pas ... 

 

PRR : Abordes-tu l'Eco Trail qui se court à Paris et ses alentours différemment des autres trails auxquels tu participes tout au long de l'année ?

SC : Pas vraiment, ça reste une course à pied avec l'objectif de partir d'un point A, le départ, pour arriver au point Z, l'arrivée, le plus vite possible, en passant par B, C, D...  La seule particularité peut être, c'est que son dénivelé peu élevé fait qu'elle se court sur des allures plus rapides que la plupart des autres épreuves de Trail running. Et pendant longtemps ! Mais, il suffit de s'y préparer et la souffrance sera moins insupportable !

 

"La Tour Eiffel rend la course encore plus magique !"

 

PRR : En 2015 tu t’étais classée deuxième. Badia El Hariri (1ère) et  Simona Morbelli (3ème) qui t’avaient accompagnée sur le podium ne sont pas annoncées au départ cette année. Tu fais donc figure de favorite sur la course. Quel est ton objectif ?

 

 

 

 

SC : Nous étions très proches toutes les 3 à l'arrivée avec Badia et Simona ! Le suspense a été intense jusqu'à l'arrivée et les derniers kilomètres ont été douloureux, mais ça rend la course encore plus belle ! Je n'ai pas encore eu trop d'infos sur les favorites annoncées au départ, mais j'imagine que, comme chaque année, le plateau va être relevé. Et si Simona et Badia ne sont pas là, il y aura sûrement des athlètes du même niveau ou même d'un niveau supérieur au départ ! J'ai déjà cru comprendre que Marion Delage, Isabelle Jaussaud et Laureline Gaussens seraient de la partie, ça fait déjà 3 belles pointures ! :-) Pour ma part, j'espère être en meilleure forme possible pour prendre du plaisir le jour J et je donnerai le maximum pour ne rien regretter. J'aimerai juste me dire, quelque soit le résultat, en franchissant la ligne d'arrivée : "c'était trop bien, je me suis régalée !"

 

 

PRR : Quels sont tes objectifs principaux pour l'année 2016 ?

SC : Le Gruissan Phoebus Trail en faisait partie, je termine 3ème avec le sentiment de devoir accompli ! :-) L'Eco Trail en sera un autre, puis la MaxiRace sera le prochain. La suite de la saison sera construite en fonction des prochains résultats, de l'état de forme et de l'envie à ce moment là ! :-) Mais j'envisage de participer au championnat de France, ça c'est sur ! 

 

PRR : L’Eco Trail de Paris c’est aussi l’occasion pour de  nombreux coureurs amateurs de se frotter à plusieurs têtes d’affiche du trail. Un message, un conseil pour ces coureurs qui pour certains d’entre eux vont découvrir le trail ?

SC : Même si on est tous tenté de se comparer à une concurrence, je pense que l'idéal c'est d'abord de prendre le départ en restant focus sur son propre objectif ! Courir pour soi, pour se dépasser, se faire plaisir, aller chercher ses propres limites, se prouver des choses à soi même ... Se dire qu'on va faire une belle et longue balade et que nous sommes chanceux d'avoir la santé pour pouvoir le faire ! Et si la forme est là, la performance suivra naturellement ... Mais la pression n'est pas bonne, alors gardons la dans le verre à l'arrivée !

 

 

A propos de Sylvaine Cussot

33 ans

Club : Athletic Trois Tours

Partenaires : Asics & i-Run.fr

 

Palmarès :

 

2015

. Deuxième du 80 km de l’Eco Trail de Paris

. Deuxième au Gruissan Phoebus Trail 2015

. Deuxième de l’ultra Fjord Patagonie (70 k)

2014

. 2ème de la SaintéLyon

. Vainqueur du Trail du Pastel

. Vainqueur de l’Intégrale des Causses

. Quatrième de la CCC (UTMB)

2013

. Vainqueur du Trail du Pastel

. Vainqueur du 50 km de l’Eco Trail de Paris

. Troisième de la SaintéLyon

2012

. Vainqueur de l'Oxygen Challenge 


Crédit Photo : BoMa Dfoto


A lire également :